L’angor ou l’angine de poitrine : Définition simple et en français

par | Août 2, 2021 | Cœur et santé

angine de poitrine

L’angine de poitrine (qui est aussi appelée angor) se produit lorsque le cœur ne recoit plus suffisamment de sang (du moins, par rapport à la quantité dont il a besoin pour bien fonctionner). 

Suite à cela, le patient va ressentir une douleur de poitrine importante (en barre, éteau ou compressive). Cette douleur peut également être ressentie comme inconfortable.

Généralement, elle fait suite à une coronaropathie (= un problème qui est présent sur les artères coronaires. Il s’agit des artères qui irriguent le cœur en sang).

Quelle est la différence entre l’angor stable et l’angor instable ?

Il existe deux types d’angor. Le premier est décrit comme stable et le second comme instable.

Définition de l’angor stable

Le type stable se présente souvent lorsqu’on réalise une activité qui stimule notre corps (p.ex. activité physique comme une marche légèrement plus intense que d’habitude). On peut également l’appeler l’angor d’effort car il se déclenche lorsqu’on se met en mouvement. 

Il est temporaire. Cela signifie qu’il doit disparaître lorsqu’on arrête l’activité (ce qui est vivement conseillé !)

La raison de sa survenue est une problématique au niveau d’une artère coronaire. Celle-ci diminue son diamètre (elle se rétrécit) et n’arrive plus à assurer un transport de sang idéal vers le cœur. Vous vous imaginez, si le cœur ne recoit plus suffisamment d’oxygène, il ne parviendra plus à travailler correctement. D’où là douleur est le signe que le muscle cardiaque a un problème. Cependant, aussitôt que l’effort se termine, l’artère devrait pouvoir revenir en position habituelle pour assurer une vascularisation idéale.

Définition de l’angor instable

Le deuxième type se caractérise par sa présence au repos. Il s’agit de la forme la plus grave (on le surnomme également “syndrôme coronarien aigu”). D’ailleurs, il peut déboucher sur l’infarctus. Le principe est simple : une plaque de graisse (athérome) est présente dans vos artères et se détache. Elle va venir boucher une artère coronaire. Le cœur ne pourra ainsi plus être irrigué correctement car la plaque fait office de barrière au passage du sang. 

La résultante est identique que pour le type 1. Si votre muscle cardiaque ne recoit plus suffisamment de sang (par rapport à son besoin), il n’arrivera plus à se contracter correctement. Il ne pourra ainsi plus assurer sa bonne fonction de pompe cardiaque.

Cette seconde forme est une urgence médicale ! Il est important de directement appeler le 112.

Quels sont les signes et symptômes de l’angor (ou angine de poitrine)

Comme nous l’avons vu dans le point précédent, les signes et les symptomes peuvent être caractésisés comme : 

Une douleur (en éteau ou compressive) de poitrine OU ressentie comme un grand inconfort.

Cette douleur peut se diffuser au niveau des bras, épaules, cou, nuque. Et elle peut également se ressentir jusque dans le dos et la région de l’estomac.

La survenue va dépendre du type d’angor. Si la douleur arrive lors d’un effort, on parlera d’angor stable (ou d’effort). S’il s’agit d’une douleur qui reste présente, on aura affaire à un angor instable. 

Quelles sont les complications ?

Il est important d’agir très rapidement car les complications peuvent être importantes. On parle d’un risque important de développer un infarctus ou… de mort subite.

Les symptômes de l’angine de poitrine chez la femme

En plus des symptômes généraux (la douleur de poitrine et les irradiations), il semblerait que les femmes reportent également une manifestation différente. Celle-ci se caractérise par un léger éssouflement et une fatigue (qui n’a pas de réel raison d’être).

Concernant les douleurs, il semblerait que les femmes présentent plus de douleur au niveau du cou et de la nuque que les hommes.

Les symptômes de l’angine de poitrine chez la personne agée

Chez les personnes âgées, il n’est pas rare qu’elle prenne une forme silencieuse. Cela signifie qu’il y aura une absence de douleur au niveau de la poitrine. Cependant, d’autres signes et symptômes peuvent être présents. Par exemple, on peut retrouver des nausées (lien avec les signes digestifs), des problèmes de fatigue (en sachant que la fatigue est fréquente avec les problèmes cardiaques)

Qu’en est-il des diabétiques ?

La situation peut être identique aux symptômes des personnes agées. Donc cela peut être très sembable à ce qu’on voit dans le point ci-dessus 👆

Ls symptômes de l’angine de poitrine au repos

Ils seront identiques que pour la forme stable (uniquement présente lors de l’activité) sauf qu’ici, les symptômes sont continus. Si ceux-ci persistent, il faut directement appeler le 112 et ne pas attendre que la situation s’aggrave vers l’infarctus.

Quel est le diagnostic de l’angine de poitrine (ou angor) ?

Vu l’importance et la gravité, le diagnostic est basé sur les signes et symptrômes. Cela permettra d’agir rapidement et de disposer de la prise en charge médicale nécessaire. 

Une fois à l’hôpital, l’évaluation se poursuivra avec un ECG et éventuellement d’autres examens. Le but est d’agir avec un traitement le plus rapidement possible.

Les traitements de l’angine de poitrine (ou de l’angor)

Les traitements ont 2 buts principaux. Le premier est de permettre une bonne vascularisation vers le cœur. Cela permet d’assurer une bonne oxygénation du muscle cardiaque. Cette bonne oxygénation est la solution pour qu’il puisse assurer son rôle de pompe.

Le second objectif est de réduire les signes et symptômes du patient. En résumé, l’idée est de réduire cette douleur le plus rapidement possible. Pour se faire, il existe différents médicaments.

❓Pour les patients qui ont déjà eu une angine de poitrine, il est possible que le cardiologue prescrive un médicament à utiliser en cas de récidive. Pour en savoir plus sur les médicaments pour les problèmes cardiaques, je vous invite à lire cet article.

Qu’en est-il des traitements naturels et homéopathiques ?

Il est vrai qu’on retrouve de nombreuses informations sur le sujet, lorsqu’on recherche “angine de poitrine traitements naturels” sur le web. Cependant, par manque d’expertise dans le domaîne et par l’absence de retour d’expérience, la recommandation est de toujours vous addresser à un spécialiste avant de vous lancer dans un nouveau traitement. Lui seul sera le mieux habilité pour vous aider et vous conseiller. 

Qu’en est-il de la médecine chinoise ?

Il semblerait qu’une étude prometteuse ait été faite (ou soit encore en cours) concernant l’acupuncture et le lien avec l’angine de poitrine. Cela ne signifie pas que l’acupuncture est efficace pour traiter l’angine de poitrine. Il semblerait plutôt que cette pratique soit potentiellement favorable pour diminuer le risque d’en développer une. Malheureusement, cette information est à prendre avec des pincettes car elle ne repose que sur quelques articles qui font référence à cette étude (n’ayant pas eu accès au document). Encore une fois, la recommandation est de toujours vous adresser à votre spécialiste avant de vous lancer (d’autant plus lorsque cela concerne votre cœur). 

Le rôle de l’hygiène et d’une bonne diététique

Avoir une hygiène de vie favorable est indispensable pour la bonne santé de votre cœur. Cela est autant valable pour cette problématique que pour toutes les autres maladies cardiaques.

Il est, par exemple, recommandé de : bouger, éviter de fumer, réduire au maximum sa consommation d’alcool, avoir une bonne alimentation, gérer son stress et son sommeil.

Qu’elle est la place du traitement chirurgical 

Pour supprimer l’obstruction de l’artère corronaire et ainsi permettre au sang de circuler normalement vers le cœur, le cardiologue interventionnel réalise une angioplastie (ou dilatation de l’artère). 

Il est important de noter qu’il s’agit d’une opération non chirurgicale et elle est souvent réalisée en même temps que la coronarographie.

L’obstruction est souvent permise (sur le long terme) grâce à la pose d’un stent.

Dans le cas où la situation est trop avancée pour l’angioplastie. Un opération chirurgicale sera proposée : le pontage coronarien. Cette opération consiste à créer un court circuit qui contourne l’artère bouchée. Cela permet d’acheminer le sang vers la destination finale. Ainsi, le muscle cardiaque sera toujours bien vascularisé et oxygéné.

Quelles sont les causes de l’angor (ou angine de poitrine) ?

Les causes sont multiples. Il peut s’agir d’une maladie cardiaque comme la coronaropathie.

D’autres causes peuvent également déclencher un angor. Nous citerons, par exemple, le stress, un changement drastique et soudain de température, un repas très/trop copieux, une

hygiène de vie “défavorable” (cigarette, alcool,…), etc.


SOURCE :
https://www.swissheart.ch/fr/maladies-cardiaques-avc/maladies/angine-de-poitrine.html
https://www.icm-mhi.org/fr/soins-et-services/maladies-cardiovasculaires/angine-de-poitrine
https://fedecardio.org/je-m-informe/l-angor-ou-l-angine-de-poitrine/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *